webleads-tracker

Contactez-nous
Contactez-nous

Prise de parole : la force de l'émotion

 

Si vous voulez capter à coup sûr l'attention de votre auditoire, qu'il retienne votre propos, exprimer ses émotions est un outil puissant.

 

J'ai participé dernièrement à un stage combinant objectifs de développement personnel et professionnel. Comme souvent lors de ce genre de formation, un après-midi a été consacré à la prise de parole, avec l'accompagnement d'une comédienne. Après quelques exercices préliminaires, chacun des participants -nous étions une dizaine- devait s'exprimer devant le groupe, en répondant aux questions suivantes : d'où je viens ; qui je suis ; où je vais.

 

L'une des participantes ne cachait ni sa réticence devant ce type d'exercice, ni son scepticisme devant le choix du thème imposé, un peu trop « dans quel état j'erre… » à son goût. Elle manifestait son hostilité en restant en retrait, visage fermé, bras croisés. Puis elle a bien dû, comme les autres, se jeter à l'eau.

 

Une sorte de transformation s'est alors produite. Plutôt que de rester, comme les autres orateurs, à bonne distance du groupe, elle s'est avancée pour être au plus près de ses auditeurs. Elle a pris quelques instants avant de commencer, regardant une à une les personnes présentes. Puis elle a laissé parler ses tripes. Au lieu de dire : « J'ai fait telles études, je suis entrée dans telle entreprise, j'y ai travaillé à tel poste tant d'années », elle a démarré ainsi : « Je vais vous raconter d'où je viens. Je viens d'un monde que vous n'avez pas connu et que bientôt tous auront oublié ». En s'adressant directement à son public, grâce à l'emploi du « vous », elle a évoqué des souvenirs sensoriels, le bruit des machines à écrire, le crépitement des téléscripteurs, l'odeur de l'encre. Sa voix était remplie de tristesse et d'anxiété devant l'avenir. Plutôt que d'évoquer des faits, des dates, des missions, elle a livré son ressenti. Et la suite était à l'avenant. Toujours dite avec des temps de silence, comme une partition. Sans déclamer, sans effets de manche.

 

L'émotion ainsi livrée a été happée par les auditeurs. Ils sont restés longtemps silencieux. L'une des participantes pleurait doucement, une autre avait les yeux plus que brillants. Mieux qu'une longue démonstration truffée de chiffres ou de dates, cette femme avait raconté la mutation d'un secteur économique et l'impact qu'elle avait eue sur la vie de quelques milliers de personnes.

 

Bien sûr, cela ne signifie pas qu'une bonne prise de parole doit être entièrement tournée vers l'émotion. Cette saynète nous rappelle cependant que communiquer, c'est bien sûr transmettre des informations, des faits, des données. Mais communiquer, étymologiquement, signifie aussi mettre en commun, faire part de, entrer en communion. Si vous voulez capter à coup sûr l'attention de votre auditoire, qu'il retienne votre propos, exprimer ses émotions (sans mièvrerie, par pitié !) est un outil puissant. C'est l'un des ressorts des grands orateurs de l'histoire. Cela peut aussi devenir le vôtre !

 

par Béatrice Madeline